S'identifier - S'inscrire - Contact

Damián Tabarovsky

 

photo: Matthieu Bourgois



Damián Tabarovsky est né à Buenos Aires en 1967. Diplômé en sociologie de L’École des hautes études en sciences sociales de Paris, il a publié des essais (Literatura de izquierda, « Littérature de gauche »), des romans (Fotos movidas, Coney Island, Bingo, Kafka de vacaciones et La expectativa), et traduit des poètes et romanciers d’avant-garde. Il a également écrit un livre inédit sur Marcel Duchamp. Il est éditeur dans une des plus jeunes et plus inventives maisons d’édition de Buenos Aires.

Par larouge • Tabarovsky Damian • Jeudi 23/07/2009 • 0 commentaires  • Lu 696 fois • Version imprimable

L'expectative

L'expectative
auteur: Damian Tabarovsky





Éditeur : Christian Bourgois
Collection : LITTÉRATURE ÉTRANGÈRE
Genre : ROMAN CONTEMPORAIN
Présentation : Broché

Jonathan, jeune Argentin qui a connu une brève période de succès financier en travaillant comme consultant dans une institution financière, se retrouve brusquement sans emploi lorsque, se présentant sur son lieu de travail, il trouve porte close. Désormais il n'a rien d'autre à faire que penser en se promenant dans les rues de Buenos Aires, échafaudant des projets avortés avant même d'avoir tenté de les réaliser (créer une entreprise de conseil, s'exiler en Terre de feu...). C'est alors qu'il rencontre Mauge, avec qui il s'installe quelque temps avant que celle-ci ne lui demande de disparaître de sa vie, bref épisode qui ne sert qu'à remplir le vide de sa vie. Nostalgique de l'action et désireux de reprendre une activité quelconque, il décide de partir pour l'Allemagne, où une ancienne camarade d'université lui trouve un travail à l'aéroport de Hambourg... Cette tragédie prosaïque d'une vie sans relief est remplie et relevée par un flot de mots sans cesse renouvelé. C'est l'histoire d'un héros de notre temps. Un temps où survivre au quotidien est déjà trop.
 
4° de couve
Penser et attendre. Telle est l’alternative qui s’offre à Jonathan à présent qu’il ne fait plus rien. Après des succès rapides durant les années de prospérité, sa vie est devenue simple expectative depuis que la crise économique a frappé l’Argentine et l’a privé de travail. Condamné à errer dans son quartier, il échafaude des projets avortés avant d’avoir même tenté de les réaliser. Il rencontre Mauge avec qui il s’installe quelque temps. Mais elle le quitte, soulignant ainsi le leurre stérile qu’est son existence. La solution, l’espoir se trouve peut-être dans un ailleurs plus lointain… pourquoi ne pas alors tenter sa chance en Europe ? En suivant les méandres de la pensée vagabonde de Jonathan, Tabarovsky propose une réflexion sur l’absurde, l’éphémère et exprime dans une prose dénuée d’utopie le désenchantement d’une société en prise aux politiques de Carlos Menem.


Par larouge • Tabarovsky Damian • Jeudi 23/07/2009 • 0 commentaires  • Lu 590 fois • Version imprimable

Bingo les hernies

Bingo les hernies
de Damian Tabarovsky (Auteur), Nelly Lhermillier (Traduction)







Broché: 177 pages
Editeur : Christian Bourgois Editeur (15 février 2007)
Collection : LITT. ETR.

Une porte claque : Teresa vient d'être abandonnée. Ce coup provoque chez elle une stupeur métaphysique qui l'anéantit et la précipite dans un vertigineux périple mental et onirique. Plein d'ironie mélancolique, mi-érudit mi-sauvage, Bingo souligne la dimension tragi-comique du destin, sans toutefois bannir la chance, qui surgit dans une fin d'une beauté chaplinesque. Comment tromper l'ennui et donner un sens à sa vie ? Telle est la question qui taraude Mimi et Luciano, deux Argentins qui enseignent l'espagnol à de puissants Parisiens en quête de profit sur les terres sud-américaines. La solution ? Un hold-up de grande ampleur afin de punir la cupidité ambiante. Le moyen ? Des ondes neuro-linguistiques ? Pas de trace donc pas de preuve et un seul témoin, tout à fait inoffensif : le poulet Chiquitin. Dans un récit qui mêle absurde et cynisme, Tabarovsky déploie une virtuosité et un art maîtrisé de la digression. Entre conte social et satire politique, Les Hernies pointe la radicalité du banal.


Par larouge • Tabarovsky Damian • Jeudi 23/07/2009 • 0 commentaires  • Lu 507 fois • Version imprimable

à propos de "L'expectative" et de "Bingo, les hernies"

 
→ plus
Par larouge • Tabarovsky Damian • Jeudi 23/07/2009 • 0 commentaires  • Lu 509 fois • Version imprimable

à propos de "Bingo, Les hernies" (2)

Bingo/ Les hernies" de Damian TABAROVSKY (éd. Bourgois, 2007)
→ plus
Par larouge • Tabarovsky Damian • Jeudi 23/07/2009 • 0 commentaires  • Lu 549 fois • Version imprimable

à propos de "L'expectative"

→ plus
Par larouge • Tabarovsky Damian • Jeudi 23/07/2009 • 0 commentaires  • Lu 516 fois • Version imprimable

videos con Damian Tabarovsky


→ plus
Par larouge • Tabarovsky Damian • Jeudi 23/07/2009 • 0 commentaires  • Lu 661 fois • Version imprimable

 

Autobiographie médicale

 Damian Tabarovsky , Nelly Lhermillier

 

Broché: 109 pages 
Editeur : Christian Bourgois Editeur (7 octobre 2010) 
Collection : LITT. ETR. 


 

Le sort semble s'acharner contre Dami. Ce jeune sous-directeur de l'Observatoire des tendances socioculturelles a beau développer les idées et les initiatives brillantes, l'aboutissement de chacun de ses projets l'en voit systématiquement exclu pour raison de santé, le privant ainsi du mérite du travail accompli. Malédiction ou actes manqués ? Au fil d'un récit où le comique l'emporte sur le tragique, Dami passe de mission en mission, de métier en métier - de la vente de fripes à la production télévisée - avant de relativiser ses doutes et de laisser la vie reprendre son cours.
Avec talent et humour, Damián Tabarovsky détaille les déboires professionnels et personnels de son héros dans une prose empreinte d'ironie et d'autodérision, multipliant les rebondissements pour le plus grand plaisir du lecteur.


« C'est un écrivain du désenchantement. Le brillant représentant d'une génération argentine plus que déçue qui ne peut plus croire aux utopies. » (Raphaëlle Leyris, Les Inrockuptibles)


Par larouge • Tabarovsky Damian • Dimanche 21/11/2010 • 0 commentaires  • Lu 792 fois • Version imprimable

à propos de "autobiographie medicale


Autobiographie médicale Syndiquer le contenu

 

 

Le sort semble s'acharner contre Dami. Ce jeune sous-directeur de l'Observatoire des tendances socioculturelles a beau développer les idées et les initiatives brillantes, l'aboutissement de chacun de ses projets l'en voit systématiquement exclu pour raison de santé, le privant ainsi du mérite du travail accompli. Malédiction ou actes manqués ? Au fil d'un récit où le comique l'emporte sur le tragique, Dami passe de mission en mission, de métier en métier - de la vente de fripes à la production télévisée - avant de relativiser ses doutes et de laisser la vie reprendre son cours.
Avec talent et humour, Damián Tabarovsky détaille les déboires professionnels et personnels de son héros dans une prose empreinte d'ironie et d'autodérision, multipliant les rebondissements pour le plus grand plaisir du lecteur.


entretien avec Damian Tabarovsky

Damián Tabarovsky : Pour une littérature inutile



Diplômé en sociologie de L'Ecole des hautes études en sciences sociales de Paris, Damián Tabarovsky, né à Buenos Aires en 1967, a publié des essais, des romans et traduit des poètes et romanciers d'avant-garde. Il est aussi éditeur dans une des plus jeunes et plus inventives maisons d'édition de Buenos Aires. Rencontre, à l'occasion de la parution de son excellent nouveau récit tragi-comique "Autobiographie médicale".

Singulier Tabarovsky. Presque aussi connu dans son Argentine natale pour son travail de journaliste, d'éditeur et de polémiste que pour son oeuvre littéraire, ce francophile aguerri (il a étudié à Paris et a traduit Supervielle et Louis-René des Forêts en argentin) refuse absolument de séparer son amour de la théorie (sociologie, psychanalyse, structuralisme et post-structuralisme etc.) de sa passion pour la littérature. Récits d'idées et de pensées mais jamais d'opinions, ses romans « post-flaubertiens » et deleuziens en diable auscultent, désossent, déconstruisent les paradoxes de la psyché humaine aussi bien que ceux du monde contemporain (argentin, et plus si affinités). Ainsi, le protagoniste de son nouveau récit, Autobiographie médicale, ne cesse de rater le coche de la réussite professionnelle et sociale à cause de maladies intempestives survenant toujours à l'avant-dernier échelon de l'ascension. S'agit-il pour autant d'un roman moral, ou d'un roman d'apprentissage ? Heureusement pour la littérature, ni l'un, ni l'autre : à l'instar de ses personnages hébétés par le sort, le lecteur de Tabarovsky n'apprend rien. Tout au plus, il palpite, s'enivre de la brillance des analyses qui s'amoncellent et se contredisent, et se bidonne. Rencontre (en français) avec un amoureux du paradoxe, lui-même belle personne ambiguë.

Chronic'art : Au début de Autobiographie médicale, vous partez d'un paradoxe tout simple (le protagoniste du roman se rend à un examen pour passer son permis de conduire en voiture) pour évoquer le syllogisme, cette étrange règle de trois de la logique. C'est un bon point de départ pour résumer le projet du livre ?

Damian Tabarovsky : Dami, comme la plupart des personnages de mes romans, essaye de comprendre le monde. Mais ce qui m'intéresse le plus, ce sont les répercussions dans son esprit. J'écris des romans mentaux. Les personnages d'Autobiographie médicale ne sont pas Dami ou ses collègues, ce sont ses idées. Un autre personnage est le narrateur qui évoque ces idées. Bien sûr, c'est un jeu paradoxal, et le roman commence sur des phrases paradoxales : « C'était un après-midi venteux, très venteux. Il ne coulait pas une goutte d'air ». Aussi, le roman s'intitule Autobiographie médicale, mais il est écrit à la troisième personne. Et il suit un modèle de progression par la répétition, pour interroger le principe même de progrès. Il n'y a aucun développement, aucune action. Ma référence au syllogisme est ironique : plus on essaye de comprendre, plus on se perd. Dami ne comprend rien. Entre les lignes, il faut lire un commentaire sur la littérature contemporaine, et sur la division des formes. Dans ce récit qui n'est pas tout à fait un roman, il y a des éléments du roman. Mais aussi de l'autobiographie, de critique littéraire, de la satire. C'est très contemporain.

pour lire la suite cliquez ici

source: www.chronicart.com/webmag/article.php

 


Calendrier

Juillet 2009
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Archives par mois


liens amis