S'identifier - S'inscrire - Contact

Maria Negroni

 

 
María Negroni est née à Rosario en 1951. Poétesse argentine, elle a vécu dix ans à New York (où elle a obtenu un doctorat en littérature latino-américaine, à la Columbia University).Elle a publié plusieurs recueils de poésie, des essais et traduit Yves Bonnefoy, Valentine Penrose et Georges Bataille. Elle a reçu le prix Guggenheim en 1994. Elle a collaboré à des revues en Espagne, au Mexique, en Argentine et aux États-Unis, et dirige Abyssinia, revue argentine de poésie. Elle a publié en édition bilingue La fleur de coleridge (meet, 2001). Elle est venue en résidence à la Maison des Écrivains Étrangers et des Traducteurs.

 

Par larouge • Negroni Maria • Lundi 17/09/2012 • 0 commentaires  • Lu 644 fois • Version imprimable

 La fleur de Coleridge
Maria Negroni (auteur)  traduit de l’espagnol (Argentine) par Françoise Garnier 





  • Broché
  • Editeur : Meet - Maison Ecrivains (1 décembre 2004)
  •  
je ne suis pas arrivée 
dans la ville des amants
dans la ville où je suis 
on plante des pieux dans le cœur
de la nuit
un masque tombe 
puis un autre
un instant l’échec 
devient
incandescent
(un reflet 
dans ce qui n’existe pas)
dans le corps de cette ville 
passe le monde
et tout désir 
de voyager
tout désir d’oublier 
le désir de voyager
traduit de l’espagnol (Argentine) par Françoise Garnier
no he llegado 
a la ciudad de los amantes
en la ciudad en que estoy 
la gente clava estacas en el corazón 
de la noche
una máscara cae 
detrás de otra
por un instante el fracaso 
se torna
incandescente
(algo se refleja 
en lo que no existe)
por el cuerpo de esta ciudad 
pasa el mundo
y todo deseo 
de viajar
todo deseo de olvidarse 
del deseo de viajar

 

Par larouge • Negroni Maria • Lundi 17/09/2012 • 0 commentaires  • Lu 416 fois • Version imprimable

Gradualite et Reinterpretation

 

Gradualite et Reinterpretation 

Maria Garcia-Negroni 

Ce livre examine la réinterprétation des entités scalaires telle qu'elle se manifeste dans la pratique de l'enchérissement argumentatif. Les mouvements rétroactifs de relecture, le caractère graduel des prédicats de la langue et le fonctionnement de certains connecteurs espagnols à la fonction enchérissante (incluso -même- et pero -mais-) constituent, en ce sens, les trois axes autours desquels le texte est articulé.
 




 

Par larouge • Negroni Maria • Lundi 17/09/2012 • 0 commentaires  • Lu 593 fois • Version imprimable

Calendrier

Septembre 2012
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Archives par mois


liens amis