S'identifier - S'inscrire - Contact

Ricardi Güiraldes






Ricardo GÜIRALDES
[ARGENTINE] (Buenos Aires, 1886 — Paris, 1927). Né dans une famille de propriétaires terriens. De retour d'un long voyage en Orient et en Europe en 1912, il publie ses premiers textes qui doivent beaucoup à sa connaissance de la littérature française et européenne d'avant-garde. Ami intime de Valery Larbaud, membre très actif du groupe « Martín Fierro », avec Jorge Luis Borges et d'autres écrivains, il fonde la revue Proa en 1924. Son œuvre maîtresse, Don Segundo Sombra (1926), peint l'archétype du gaucho : admirable tableau de mœurs, c'est aussi une véritable définition de l'essence argentine, à la double nature nationale et européenne.ANTHOLOGIES / REVUES : Poèmes dans Intentions, septembre-octobre 1923 ; Revue de l’Amérique latine t. VII, avril 1924 ; Les Feuilles Libres, 1927 ; Commerce, printemps 1928 ; Chroniques n° 6, 1928 ; Anthologie de la poésie ibero-américaine, Nagel, 1956. Proses : extrait de Xaimaca (1923), traduit de l'espagnol par Francis de Miomandre, dans La Revue européenne, 1er mai 1927 — « Rosaura » (1922), nouvelle, traduit de l'espagnol par M. Legrand, dans Bibliothèque universelle et Revue de Genève, avril et mai 1928 — « Bouillon de soldat », extrait de Cuentos de muerte y de sangre [Contes de sang et de mort], (1915), traduit de l'espagnol par Georges Pillement, dans Les Conteurs hispano-américains, Delagrave, 1933 — extraits de Don Segundo Sombra. Roman de la pampa, traduit de l'espagnol par Marcelle Auclair et Jean Prévost, illustrations de H. Deluernoz, dans Les Annales n° 2363 et n° 2364, 1930 et dans La Revue Argentine n° 2, 1934 — « Au coin du feu » et « Le puit », traduit de l’espagnol par Arturo Orzábal Quintana, dans Le Paysage et l’âme argentins, 1938.— Don Segundo Sombra (Don Segundo Sombra, 1926), roman, traduit de l'espagnol par Marcelle Auclair, révisé par Jules Supervielle et Jean Prévost, préface de Jules Supervielle. [Paris], Éditions Gallimard, 1932, 272 p., épuisé — réédition : Éditions Gallimard, « La Croix du Sud », 1953, 272 p., épuisé — nouvelle édition : Don Segundo Sombra. Histoire d’un gaucho, traduit de l'espagnol par Claude Anne Parmegiani, illustrations de Victor de la Fuente. [Paris], Éditions Nathan, « Arc-en-poche. Deux », 1981, 250 p., épuisé — Don Segundo Sombra, réédition de la traduction de Marcelle Auclair, révisée par Jean Prévost et Jules Supervielle, avec une présentation de Jean-Pierre Sicre : [Paris], Éditions Phébus, 1994, 236 p., 19.67 € ; dans Le Cheval, anthologie de romans et de nouvelles, préface de Jean-Pierre Digard et Jean-Louis Gouraud. [Paris], Éditions Omnibus, 1995, 1110 p., 22.11 € ; « 10-18. Domaine étranger » n° 2889, 1997, 236 p., 6.90 €.FILMOGRAPHIE : Don Segundo Sombra (1969), film de Manuel Antin, d’après le roman homonyme (1926), avec Adolfo Güiraldes, Héctor Alterio, Alejandra Boero — Un idilio de estación (1978), film de Aníbal Uset, d’après la nouvelle « Rosaura » (1922), avec Arturo Puig, Marta González.
bibliographie en espagnol:
El cencerro de cristal (1915)
Cuentos de muerte y de sangre (1915)
Raucho (1917)
Rosaura (1922)
Don Segundo Sombra (1926)
Poemas místicos (Obra póstuma - 1928)


Par larouge • Güiraldes Ricardo • Lundi 29/06/2009 • 0 commentaires  • Lu 657 fois • Version imprimable

Don Segundo Sombra

Don Segundo Sombra
de Ricardo Güiraldes (Auteur)







 
Éditeur : 10X18
Collection : DOMAINE ÉTRANGER
Genre : ROMAN CONTEMPORAIN
Présentation : Broché

"Un livre culte de l'Argentine moderne, livre fondateur, Don Segundo Sombra ravira ceux qui aiment les grandes épopées. Don Segundo Sombra est le western de la Pampa, sans action particulière et sans coups de feu. (…) C'est à propos de ce chant ample de Ricardo Güiraldès (1886 - 1927 ) que Jorge Luis Borges écrivait : "c'est le dixième livre de l'Odysée." Western gaucho sans états d'âme, sans métaphysique, sans éloquence creuse, Don Segundo Sombra évite les pièges de l'intellectualisme. Ce qui n'empêche pas le livre d'être porté par un souffle épique, de respirer la poésie, nous restituant à chaque page l'air du temps.".

En dépit d'une mort prématurée, Ricardo Güiraldes (1886-1927) s'est imposé comme l'une des figures majeures des lettres hispano-américaines, ainsi que le pressentait son ami Valery Larbaud, introducteur de ses textes en France. Écrivain, poète et créateur de la revue Proa avec Borges, il est surtout connu pour être l'auteur de Don Segundo Sombra. Ce troisième et ultime roman, chaudement accueilli lors de sa parution en Argentine, fut largement inspiré par les souvenirs d'une enfance riche de sensations, vécue dans la campagne des gauchos, du côté de San Antonio de Areco. C'est en ce temps que Güiraldes fit la rencontre de Segundo Ramirez dont il s'inspirera pour créer le personnage de Don Segundo, habile cavalier rompu aux colères des bêtes et aux ruses des hommes. À son contact, le jeune héros du livre apprend la vie rude des gardiens de troupeaux, heureusement baignée par les spectacles sidérants offerts par la pampa. D'une plume lumineuse, Güiraldes évoque ces existences vouées aux rigueurs de la liberté.
 



Oui, un livre culte, un livre magnifique, superbe de la litterature gauchesque. mais un livre qui merite une nouvelle, une vraie traduction !!


Par larouge • Güiraldes Ricardo • Lundi 29/06/2009 • 0 commentaires  • Lu 576 fois • Version imprimable

Calendrier

Juin 2009
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930     

Archives par mois


liens amis