S'identifier - S'inscrire - Contact

Pilar Calveiro



Pilar Calveiro est une chercheuse argentine née à Buenos Aires. Elle vit depuis 1979 au Mexique où elle s’est installée après un bref exil en Espagne. Militante de l’organisation Montoneros pendant les années 1970, elle fut arrêtée par la dictature militaire argentine en 1977, illégalement détenue (officiellement « disparue ») pendant un an et demi dans plusieurs centres clandestins de détention comme Mansión Seré et Escuela de Mecánica de la Armada. Docteur en sciences politiques diplômée de l’Université nationale autonome du Mexique, elle occupe actuellement un poste de professeur et chercheuse à la Benemérita Universidad Autonoma de Puebla. Son travail de recherche porte sur l’analyse politique de l’expérience argentine. 

Docteur en sciences politiques diplômée de l’UNAM (Universidad Autonoma de México), Pilar Calveiro occupe actuellement un poste de professeur et chercheuse à la Benemérita Universidad Autonoma de Puebla. Son travail de recherche porte sur l’analyse politique de l’expérience argentine. Principales publications : Poder y desaparición (Colihue, 1998) et Política y/o violencia (Ed. Norma, 2005).


Par larouge • Calveiro Pilar • Mercredi 09/05/2012 • 0 commentaires  • Lu 613 fois • Version imprimable

Pouvoir et disparition : Les camps de concentration en Argentine

  

Pouvoir et disparition :
Les camps de concentration en Argentine

Pilar Calveiro , Miguel Benasayag , Marina Franco , Isabelle Taudière 
  • Broché: 221 pages
  • Editeur : La Fabrique éditions (29 septembre 2006)

Rescapée des camps de concentration et de torture sous la dictature militaire argentine, Pilar Calveiro revient sur l'expérience concentrationnaire pour s 'interroger sur la genèse, la nature et les modalités d'un pouvoir totalitaire fondé sur le principe de disparition : comment et pourquoi l'existence des camps de concentration et d'extermination a-t-elle été possible en Argentine ? À quel projet politique répondait-il ? Quelles traces ont-ils laissées jusqu'à ce jour sur la société et la mémoire collective ? À travers l'expérience des camps, l'auteur dépasse les logiques binaires (victimes/bourreaux, traitres/héros) pour identifier des constantes qui témoignent d'un élan concerté et cohérent visant à déposséder l'Autre (l'opposant, le « subversif ») de toute l'humanité (en le torturant), de tout pouvoir (en le coupant du monde) et enfin de toute existence (en le faisant disparaître), pour au bout du compte, dépolitiser la société toute entière.

En analysant sans complaisance les aspects, mécanismes et protagonistes de cette « logique de disparition », Pilar Calveiro explique ce passé proche et douloureux pour en dégager des clés politiques permettant d'appréhender le présent et d'affronter l'avenir. 




Par larouge • Calveiro Pilar • Mercredi 09/05/2012 • 0 commentaires  • Lu 439 fois • Version imprimable

Calendrier

Mai 2012
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Archives par mois


liens amis