S'identifier - S'inscrire - Contact

Gloria Alcorta

à faire
Par larouge • Alcorta Gloria • Mardi 13/04/2010 • 0 commentaires  • Lu 877 fois • Version imprimable

Gloria Alcorta

 



 
 

 Née à Bayonne, en 1915, de parents argentins, Gloria Alcorta, que certains comparent au Garcia Marquez nouvelliste, fait tantôt des livres, tantôt de la sculpture ; écrit tantôt en vers, tantôt en prose ; et tantôt en espagnol, tantôt en français. Elle meurt en decembre 2012.
 

Par larouge • Alcorta Gloria • Mardi 17/09/2013 • 0 commentaires  • Lu 544 fois • Version imprimable

L’Oreiller noir

 L’Oreiller noir
de Gloria Alcorta




  • Broché: 218 pages
  • Editeur : B. Grasset (12 février 1986)
  • Langue : Français
  • Confrontés à des jeux pervers, à des morts étranges, à d'angoissants rituels, les personnages de ces nouvelles tentent de capter des pans de mémoire qui se dérobent, et de maîtriser les images qui en découlent. Ces récits d'amours morbides, de fantômes, mettant en scène des êtres amnésiques figés dans une logique absurde, débouchent sur des issues fatidiques et glaçantes. 
  •  

 

Par larouge • Alcorta Gloria • Mardi 17/09/2013 • 0 commentaires  • Lu 531 fois • Version imprimable

L'hôtel de la lune et autres impostures

 

L'hôtel de la lune et autres impostures

de Gloria Alcorta, traduction Claude Couffon





  • Reliure inconnue: 207 pages
  • Editeur : A. Michel (1966)

 


   VOICI des nouvelles « hallucinantes ». Leur cadre est celui des mornes petites villes argentines, des plages désertes, des plaines qui accentuent la solitude, des maisons à demi-vides où les pas ont de fatidiques résonances, des domaines de familles transformés en asiles... Leurs personnages sont des êtres angoissés, avides de spiritualité et de pureté, aux prises avec la réalité extérieure, dure, perfide, indifférente. Ou bien encore des malades, amnésiques ou paranoïaques, pour lesquels les délires oniriques deviennent une deuxième réalité, aussi cruelle que l'autre.

     En fait, les différentes nouvelles qui constituent l'Hôtel de la lune, reflètent, en leur diversité thématique, une même préoccupation : le comportement de l'âme dans le cheminement aveugle des corps. Car c'est vraiment le monde des âmes qui intéresse Gloria Alcorta, un monde à la fois fantastique et réel, dont le mystère n'est jamais aussi grand qu'au moment où il se laisse appréhender par l'écrivain.

     La savante simplicité du style de Gloria Alcorta contraste étrangement avec la complexité dramatique des situations. Un climat de poésie insolite donne à chaque récit une bouleversante beauté.

 


Par larouge • Alcorta Gloria • Mardi 17/09/2013 • 0 commentaires  • Lu 628 fois • Version imprimable

Calendrier

Avril 2010
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Archives par mois


liens amis