S'identifier - S'inscrire - Contact

Miguel Benasayag

 




Miguel Benasayag est né en Argentine. Il a étudié en Argentine la médecine en même temps qu'il militait pour la guérilla guévariste.
Arrêté trois fois, il tombe la troisième, est torturé, puis ayant survécu, il passe trois ans en prison. À la suite du meurtre de deux religieuses françaises par la junte, Benasayag a pu bénéficier, grâce à sa double nationalité franco-argentine (sa mère juive française avait quitté la France en 1942), du programme de libération des prisonniers français en Argentine et se rendre ainsi en France en 1978, pays qu'il ne connaissait pas1.
En France, il s'est marié en 1982, a deux enfants, il a continué un temps son activité militante de la guérilla. Il est ensuite devenu chercheur, clinicien et militant dans la « nouvelle radicalité ».
Il soutient en 1987 une thèse en sciences humaines cliniques à l'Université Paris VII : Du Sujet dans les prisons politiques, étude psychanalytique du rapport sujet-discours dans une situation limite, sous la direction du philosophe et sociologue Pierre Ansart. Il obtient en 2001 une HDR (habilitation pour diriger les recherches) à Montpellier en Anthropologie et sociologie. Le sujet était l'irruption de l'incertitude en sciences dures et sciences humaines. Professeur invité à l'université de Lille 3. Dirige les "laboratorios sociales en Argentine".
Il participe à l'Université populaire de la Cité des 4000, à la Courneuve. Il coordonne l'université populaire de Ris Orangis. Il coordonne le programme de « dé-psychiatrisation » au Brésil à Fortaleza. Miguel Benasayag dirige depuis 2008 le laboratoire de biologie théorique Campo Biologico à Buenos Aires. Il intervient comme chroniqueur toutes les semaines sur Radio Nacional Argentine. Cd de la "Academia della folia" Triste Italie
Il est l'auteur en 1999 du Manifeste du réseau de résistance alternatif2. En 2007, en France, il soutient la candidature de José Bové à l'élection présidentielle.
En 2010, il écrit pour La Mèche.
Il est membre du Comité de soutien de l’Association Primo Levi (soins et soutien aux personnes victimes de la torture et de la violence politique).

Miguel Benasayag tenait une chronique pendant l'émission Les Matins de France Culture. Lors de l'émission du 18 mars 2004, il présente un livre d'Évelyne Sire-Marin, du Syndicat de la magistrature, intitulé Police et Justice dont la thèse principale est la similitude entre les propositions du Front national en matière de sécurité et les mesures législatives prises par Nicolas Sarkozy, ministre français de l'Intérieur et Dominique Perben, ministre français de la Justice. Le livre en question indique que sur les vingt-quatre propositions du FN, onze ont déjà été mises en place par le gouvernement de Jean-Pierre Raffarin.
Miguel Benasayag est invité à quitter la station de radio France Culture le 19 mars 2004. Il est remplacé le 29 mars 2004 par la philosophe Geneviève Fraisse.

 


Par larouge • Benasayag Miguel • Mercredi 09/05/2012 • 0 commentaires  • Lu 469 fois • Version imprimable

Eloge du conflit»

 Miguel BENASAYAG, argentin, auteur de plus d’une vingtaine d’ouvrages dont «Eloge du conflit»  (septembre 2007, Editions La Découverte) est philosophe, psychiatre et psychanalyste.

L'engagement


Organismes et artefacts

 

Ancien résistant guévariste, torturé et emprisonné quatre ans en Argentine, Miguel BENASAYAG, dans la mouvance alternative, est à l’origine du collectif « Malgré tout » et du Manifeste des Indiens sans terre du Brésil.

Psychiatre, mais dans la lignée de la contre psychiatrie, psychanalyste, Miguel BENASAYAG aime les liens, les liens avec les autres et soi... Chercheur de désir d’être et passeur de désirs et de vie, travaillant notamment dans le domaine de l’intelligence, de la vie artificielle et de la neurophysiologie, il aime avant toutes autres choses les subtiles perceptions oubliées, enfouies ou étouffées, les désirs et les singularités, trop souvent également écrasés.

BIBLIOGRAPHIE

Organismes et artefacts - Vers la virtualisation du vivant ? Ce livre est co-édité par les Editions La Découverte et les Editions Jean-Paul Bayol, février 2010.
De l'engagement dans une époque obscure, avec Angélique Del REY, le passager clandestin, 2011.
Parcours entretiens avec Anne Dufourmantelle , Calman Levy 2001
Résister, c'est créer, en collaboration avec Florence Aubenas, 2002, La Découverte.
Che Guevara : Du mythe à l’homme - Aller-retour, 2003
Les Passions tristes. Souffrance psychique et crise sociale, en collaboration avec Gérard Schmit, 2003, La Découverte, nouvelle édition 2006.
Abécédaire de l'engagement, avec Béatrice Bouniol, 2004, Bayard
La Fragilité, 2004, édition La Découverte
Connaître est agir : Paysages et situations, en collaboration avecAngélique Del Rey, 2006, édition La Découverte,
Plus jamais seul, le phénomène du téléphone portable, 2006, édition Bayard.
Éloge du conflit, avec Angélique del Rey, 2007, La Découverte.
La chasse aux enfants. L'effet miroir de l'expulsion des sans-papiers, avec Angélique del Rey et des militants de RESF, 2008, La Découverte
La santé à tout prix, 2008, Bayard

 
 

Par larouge • Benasayag Miguel • Mercredi 09/05/2012 • 0 commentaires  • Lu 479 fois • Version imprimable

Résister malgré tout

 Miguel Benasayag, « militant chercheur » → plus
Par larouge • Benasayag Miguel • Vendredi 11/05/2012 • 0 commentaires  • Lu 526 fois • Version imprimable

Malgré tout, contes à voix basse des prisons argentines

 

Malgré tout, contes à voix basse des prisons argentines

de Miguel Benasayag






  • Broché: 124 pages
  • Editeur : La Découverte; Édition : 1re (22 janvier 1980)
  • Collection : Cahiers libres
pas de sinopsis disponible






Par larouge • Benasayag Miguel • Lundi 07/01/2013 • 0 commentaires  • Lu 327 fois • Version imprimable

à propos de Malgré tout

 BENASAYAG Miguel, Malgré tout, contes à voix basse des prisons d'Argentine, Préface de David Rousset, Editions Maspero, 1980. Titre original : A pesar de todo
   
  
    Une femme à qui on retire son enfant quelques semaines après sa naissance et qui malgré tout ne cède pas ; un adolescent qui se retrouve en prison et qui perd dans la torture l'innocence de sa jeunesse ; une épouse qui ne se résout pas à appliquer le protocole parce que son mari ne rentre pas à la maison ; des hommes, reliés à des fils électriques, qui ne tiennent que grâce à leur engagement et leur conviction. Le livre Malgré tout, publié en 1980, est un recueil de vingt-cinq contes au travers desquels nous est proposé un témoignage émouvant et franc sur la solitude et la résistance. Plus qu'une simple description des conditions d'emprisonnement et des rituels auxquels étaient soumis les prisonniers politiques de la dictature militaire argentine, Miguel Benasayag nous apporte une réflexion sur la résistance et la nature humaine. Adolescents, hommes, femmes, enfants, tous sont touchés par la violence et la torture. La force des contes réside non pas dans la description de scènes de torture mais dans ce qui faisait tenir les prisonniers et leur procurait parfois de la satisfaction malgré la torture : la sauvegarde de leur honneur et la solidarité qui les liait. N'ayant plus peur de la mort mais l'attendant comme une délivrance, naît entre les murs froids de la prison une camaraderie allant jusqu'à dérouter les militaires, ne sachant que faire. À la première personne, les histoires se succèdent. Peu d'hommes et de femmes parleront. Séparés selon leur degré de dangerosité, les prisonniers du troisième groupe dont fait partie Miguel Benasayag sont peu à peu coupés du monde extérieur et des autres détenus. Enfermés vingt-trois heures sur vingt-quatre sans pouvoir bouger et n'ayant d'autre activité que l'immobilisme, la destruction mentale et physique guette ces hommes et ces femmes qui vivent en ressassant les images d'une vie suspendue, qui continue sans eux derrière les murs de la prison. Quand l'un d'eux est sommé de réunir toutes ses affaires ils savent qu'ils ne le reverront que lorsque son corps sans vie sera jeté à l'arrière d'une voiture pour être rendu à sa famille, pour qu'elle constate, en guise d'avertissement, les nombreuses brûlures dont est affublé le corps de ce mari, ce fils, ce frère.
  
 Miguel Benasayag (1953, Buenos Aires) est un militant franco-argentin qui fut emprisonné en mars 1975 par les militaires argentins, faisant partie de la guérilla guévariste. Après trois ans d'emprisonnement et de torture, il est finalement libéré en 1978 et rejoint la France, le pays de sa mère, qu'il découvre pour la première fois. Il se tournera rapidement vers la recherche en étudiant  la psychanalyse, l'anthropologie et la philosophie. Dans les années 1980, il créé le collectif "Malgré tout". La majorité de ses livres a pour objet l'engagement politique comme le prouvent  Résister, c'est créer (la Découverte, 2002) écrit en collaboration avec Florence Aubenas ou Du Contre-Pouvoir(La Découverte, 2000) écrit avec Diego Sztulwarkal. Il a également publié d'autres livres qui traitent de médecine, de philosophie ou de psychiatrie.
 

Par larouge • Benasayag Miguel • Lundi 07/01/2013 • 0 commentaires  • Lu 607 fois • Version imprimable

Calendrier

Mai 2012
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Archives par mois


liens amis