S'identifier - S'inscrire - Contact

Une adolescence taciturne. Le second exil

Par larouge • Amigorena Santiago • Vendredi 12/06/2009 • 0 commentaires  • Lu 595 fois • Version imprimable

  • Currently 0/5

Note : 0/5 (0 note)

Une adolescence taciturne. Le second exil  

 de Santiago H. Amigorena  

 

Broché: 231 pages
Editeur : P.O.L. (7 février 2002)
Collection : Fiction
 

Après le second exil, lorsque j’embrassais une fille, j’avais souvent l’impression que ma bouche abritait trois langues. Était-ce seulement parce que, égaré dans ce pays inhospitalier dont les habitants partout dans le monde sont célèbres pour leur hippophagie et pour leur mauvaise odeur, le français était pour moi un nouveau langage ? Abasourdi par mille et un changements, je ne savais que faire de cet excès de paroles possibles qui ne franchissaient jamais l’enclos de mes dents. J’allais donc ainsi, enlaçant les mots, rendant purs les sons, et propageant mon silence. Car l’exil a ceci de remarquable qu’en nous rendant bilingues, il crée la possibilité de se taire dans une nouvelle langue.

La presse  

« Avec Une adolescence taciturne, Amigorena a trouvé le ton juste : en revenant sur l’exil de sa famille de l’Argentine à l’Uruguay pour arriver dans ce froidissime pays qu’est la France, son autobio oscille parfaitement entre automythification littéraire et autodérision, entre considérations graves et réflexions hilarantes, entre visions panoramiques et détails microscopiques, altitude et profondeur, entre volonté de s’approprier la langue, les souvenirs, une terre, et le désir d’oublier pour mieux se libérer, se faire autre pour mieux devenir soi - avec, en prime, une parfaite digestion de Proust, du Foucault des Mots et les Choses, de la psychanalyse et, finalement, de soi-même. Ce qui lui permet de mener parfaitement cette écriture de l’exil, cette écriture d’un soi forcément scindé dès lors que l’on est l’étranger, tiraillé entre cette obligation et la conscience sous-jacente de son échec, cette impossibilité d’en être, d’être ce qui nous échappera toujours. » Nelly Kaprièlian, Les Inrockuptibles, 26 février 2002

Février 2002 

240 pages, 18 € ISBN : 2-86744-868-9
© éditions P.O.L, 1999. 

Archives par mois


liens amis