S'identifier - S'inscrire - Contact

Par larouge • Bellessi Diana • Jeudi 27/03/2014 • 0 commentaires  • Lu 472 fois • Version imprimable

 

Tenir ce qui se tient

Diana Bellessi , Nathalie Greff Santamaria 
  • Broché: 224 pages
  • Editeur : La rumeur libre Editions (13 mars 2014)
  • La poésie de Diana est animée par la capacité lyrique de voir le monde dans un élan de grâce du langage. Quelque chose gémit dans ces poèmes, comme du cristal blessé, du sang séché, la bouche de la vase. En même temps, sa poésie est patiemment douce, peuplée de diminutifs, des mauvaises habitudes du langage, d'apocopes de l'intimité populaire au sein de vers fragiles qui resplendissent, rythmiques, chantés, où cette richesse n'est plus bridée. L'oeil de Diana Bellessi ne voit pas les choses comme des objets, mais comme des visages portés à son attention. Là réside et se condense son habitat : regarder, parler du regardé dans le poème, être regardée et parlée dans le langage depuis cette condition mortelle qui donne, à la poète et à toutes les créatures, sa place dans le monde.
Recueil inédit de poèmes inspirés par les nombreuses manifestations du changement du paysage observés au fil du temps : les transformations de l'hiver, l'arrivée de l'été, les arbres dans la nuit, les étoiles, la lumière du soleil, les fleurs et les animaux. Une vision lyrique du monde qui se traduit dans chaque poème par la fulgurance d'un instant précieux.
 

Archives par mois


liens amis