S'identifier - S'inscrire - Contact

Rétrospective de Bernabé Lofeudo

Par larouge • Berti Eduardo • Dimanche 14/06/2009 • 0 commentaires  • Lu 901 fois • Version imprimable

Rétrospective de Bernabé Lofeudo
de Eduardo Berti, Jean-Marie Saint-Lu (Traduction)

Broché: 53 pages
Editeur : Actes Sud (24 janvier 2007)
Collection : Un endroit où aller
Voici les aventures cinématographiques et personnelles d’un cinéaste argentin imaginaire, Bernabé Lofeudo, sévissant dans les années 1920, l’âge d’or du cinéma muet. Relevant le défi que lui lance un ami boxeur, le cinéaste spécialisé jusque-là dans les bovins de la pampa argentine oriente en effet son œuvre vers la sensualité et l’érotisme. La rencontre avec la pétillante Nelly Marchi est décisive… Jouant les biographes sérieux, l’auteur pointe avec malice et tendresse la destinée tragicomique d’un raté magnifique, incompris par les producteurs et délaissé par ses actrices favorites.
On affirme souvent que si Bernabé Lofeudo n’avait tourné que ce film, cela aurait suffi à lui conférer une place prédominante dans l’histoire du cinéma muet argentin. On affirme souvent, aussi, qu’aucune de ses productions antérieures ne laissait prévoir le caractère d’Un été, bien qu’il soit difficile aujourd’hui de le vérifier : desdites œuvres - brûlées ou perdues, qui pourrait le dire ? -, on conserve à peine quelques photogrammes et un plan qui ne fait pas plus de quinze secondes. Quoi qu’il en soit, il est clair que ce film détermine une coupure très nette : si les premiers travaux de Lofeudo formaient une trilogie gauchesque où l’on comptait - selon la critique - “plus de chevaux et de vaches que d’acteurs”, c’est à partir d’ Un été que le cinéaste se situera dans une atmosphère plus cosmopolite, et se montrera attentif à la sensibilité féminine, pour devenir un “authentique pionnier du mélodrame érotique local”. E. B.

Archives par mois


liens amis