S'identifier - S'inscrire - Contact

Quelque chose approche et autres recits

Par larouge • Saer Juan Jose • Dimanche 19/07/2009 • 0 commentaires  • Lu 735 fois • Version imprimable

Quelque chose approche et autres recits
de Saer Juan-Jose







Broché: 430 pages
Editeur : Flammarion (13 mars 1999)
Collection : Vieux Fonds

" Dans le monde entier il n'y a sans doute pas eu de meilleures nuits que celles que, jeunes gens, nous avons passées en déambulant lentement à travers la ville, jusqu'à l'aube, discutant comme des fous de politique, de littérature, de femmes, [...] de mille choses, quadrillant la ville, je ne dirais pas heureux parce que, exception faite de quelque malédiction particulière du sort, personne ne peut même entrevoir le bonheur, mais du moins envahis par une passion singulière, une curiosité de toutes choses suffisante pour nous rendre la vie supportable." Les textes qui composent ce livre sont les premiers de Juan José Saer qui furent publiés en espagnol. Ces œuvres de jeunesse, écrites entre 22 et 26 ans, nous livrent les prémices de ce qui fera sa renommée littéraire. On y trouve les obsessions, les enthousiasmes, les partis pris d'un homme jeune et peu enclin aux concessions. Mais aussi un bonheur de lecture, des lucidités pénétrantes et ce goût d'une phrase sinueuse, longue et subtile que, dès ses débuts, il cultive avec maîtrise.
le 14 mai 1999

LA DEDICACE DU TRADUCTEUR
Les cinq textes de ce livre ont une "unité de lieu". L'expression est chère à l'auteur, comme la ville de sa jeunesse, Santa Fe, où ils sont situés. J'ai trouvé une grande fraîcheur à ces textes, même quand ils frisent le sordide. Sans doute est-ce parce que ce sont des oeuvres de jeunesse, composées quand Saer avait vingt-cinq ans. J'ai eu du bonheur à entrer dans la vie des jeunes gens qui vont par la suite peupler l'oeuvre de Saer, de les découvrir au moment où l'auteur les invente, leur donne consistance, confie à chacun d'eux une part de lui-même. Cela fait des récits d'une autobiographie pudique, cachée : aucun des personnages n'est vraiment Saer, mais ils tiennent tous de lui. Et puis, il y a l'écriture, la maîtrise déjà atteinte à vingt-cinq ans, le plaisir de découvrir les débuts d'un des grands auteurs de la langue espagnole. Quel cadeau qu'un auteur plein de talent et de rigueur ! Un cadeau pour le traducteur avant de l'être pour le lecteur.
Philippe Bataillon
le 16 avril 1999

On y découvrira non seulement les germes précoces de l'oeuvre à venir mais aussi des textes qui gardent toute leur capacité d'impact : un premier roman bref, "Répons", suivi de quatre récits qui excèdent le plus souvent la longueur assignée d'ordinaire à une nouvelle. "Quelque chose approche", en effet, comme le dit le titre de l'un d'eux, mais celui-ci peut légitimement prendre aujourd'hui un sens nouveau, car il annonce le surgissement d'un univers romanesque inoubliable, d'une rare et fascinante cohérence, qui va se déployer en vagues successives, livre après livre.
La Quinzaine Littéraire - Jacques Fressard

Archives par mois


liens amis