S'identifier - S'inscrire - Contact

Osvaldo Soriano

Par larouge • Soriano Osvaldo • Mardi 21/07/2009 • 0 commentaires  • Lu 1821 fois • Version imprimable




Osvaldo SORIANO
[ARGENTINE] (Mar del Plata, 1943 — Buenos Aires, 1997). Journaliste à Buenos Aires, pendant la dictature militaire il s’exile en Europe (Bruxelles, puis Paris). Scénariste et romancier, il a écrit plusieurs livres d'une drôlerie féroce. Je ne nous dis pas adieu (1973) qui réunit dans une même aventure Stan Laurel et Philip Marlowe « est un hommage mélancolique et plein d'humour au roman noir, en même temps qu'une réflexion ironique sur les mythes du cinéma et de la littérature. Publiés d'abord en italien et en français, Jamais plus de peine ni d'oubli (1980) et Quartiers d'hiver (1981) constituent une parabole des épisodes récents de l'histoire argentine, le premier sur l'éclatement du péronisme en 1974, le second se situant à l’apogée du gouvernement des militaires, tous deux ayant pour toile de fond un même cercle fermé une bourgade de la province de Buenos Aires où les protagonistes oscillent entre le burlesque et le tragique absurde. » (Felipe Navarro, Europe, 1986)

Commentaires


Archives par mois


liens amis