S'identifier - S'inscrire - Contact

Muñequita ou Jurons de mourir avec gloire

Par larouge • Tantanian Alejandro • Vendredi 24/07/2009 • 0 commentaires  • Lu 856 fois • Version imprimable

Muñequita ou Jurons de mourir avec gloire
Alejandro Tantanian






Editeur: les solitaires intempestifs
Collection Fiction
64 pages 
Date de parution : Mai 2004

Les épopées se racontent à travers le temps.Nous, nous avons perdu le temps dans le silence.Comme je le regrette.Nous sommes très forts pour le drame.Nous n'avons pas d'histoires qui durent dans le temps.La forme brève, le dénouement imprévu, la tragédie étranglée dans la gorge : tels sont nos emblèmes.Il est plus facile de regarder le pays depuis l'autre rive.



Ce texte est né d’une suite de rencontres. Premièrement, Matthias Langhoff et Marcial di Fonzo Bo se rendent en Argentine pour jouer Borges de Rodrigo García. Deuxièmement, ils se mettent à fréquenter plusieurs jeunes artistes argentins, dont Alejandro Tantanian. Troisièmement, ils se rendent compte que les Argentins peinent à se remettre de la crise économique récente. Quatrièmement, l’ombre d’Eva Perón plane un peu partout autour d’eux.Cinquièmement, Alejandro Tantanian pense leur écrire un texte qui servirait de matériau pour leur futur « chantier ».En novembre 2003 à Toulouse, Matthias Langhoff met en scène Muñequita pour un acteur : Marcial di Fonzo Bo.Ce texte est un long monologue entrecoupé par d’autres textes projetés sur le mur. La scène se déroule dans une morgue (théâtre de la mémoire). Muñequita est un personnage androgyne. Il/Elle se dit témoin. Il/Elle est là pour se souvenir ou inventer mais surtout pour montrer la relation complexe et violente que l’Argentine entretient avec les corps de ses morts (ou leur absence).

Archives par mois


liens amis