S'identifier - S'inscrire - Contact

Le désert

Par larouge • Quiroga Horacio • Mercredi 15/07/2009 • 0 commentaires  • Lu 909 fois • Version imprimable

Le désert
de Horacio Quiroga (Auteur)




 
Poche: 156 pages
Editeur : Métailié (24 mars 2001)
Collection : Suites

Avec ce cinquième volume, nous poursuivons notre travail d’édition des recueils de contes de cet auteur incomparable. Ce Désert est celui de la solitude du colon de Misiones qui meurt de fièvre au fond de la jungle en laissant seuls ses deux petits enfants, celui de cette forêt dans laquelle disparaît le peón brésilien dont on ne retrouve que les bottes. Celui des animaux qui parlent et voient la mort, celui du monde étrange et angoissant de Horacio Quiroga.
 


Les errances de Quiroga
Recueil de nouvelles naviguant entre l'absurde et l'étrange, toujours à la frontière de l'irréel. Le volume débute avec le récit d'une paysan, veuf, père de deux jeunes enfants, se voyant rapidement mourir suite à une infection et qui ressent progressivement son éloignement vers un ailleurs inconnu. Une autre nouvelle étrange succède à ce texte, l'histoire d'un paysant saisonnier travaillant en costume et disparaissant du jour au lendemain, jusqu'à ce qu'on retrouve des bottes à l'envers dans un arbre.A ces histoires mi-surréalistes mi-fantastiques se joignent d'autres récits, plus "réels", narrant les errances psychologiques de certains personnages, comme cet homme amoureux d'une enfant qui la voit grandir et n'ose lui avouer son amour, jusqu'au jour où la vie reprend le dessus.Galerie de situations et de personnages, autour des thèmes de la vie, de la mort, de l'inconnu et de l'hésitation, volontaire ou non. Quiroga pousse nos réflexions à l'extrême à travers ses personnages et nous démontre à quel point, souvent, le bouleversement d'un destin ne tient qu'à un fil.Ça fait peur et ça fascine à la fois, car il y a dans l'écriture de Quiroga une magie du langage, une richesse de vocabulaire qui captive d'emblée et transporte le lecteur dans un autre monde. J'ai beaucoup apprécié l'étrange atmosphère qui se dégage de ce recueil.
critiqué par Sahkti
© www.critiqueslibres.com/



Archives par mois


liens amis