S'identifier - S'inscrire - Contact

La ville absente

Par larouge • Piglia Ricardo • Dimanche 12/07/2009 • 2 commentaires  • Lu 706 fois • Version imprimable

La ville absente
de Piglia Ricardo (Auteur)






 
 Éditeur : Zulma
Collection : LITTÉRATURE
Genre : ROMAN CONTEMPORAIN
 Présentation : Broché

Suite à un mystérieux appel téléphonique, Junior part d’El Mundo, le journal où il travaille, pour se rendre au Majestic, un hôtel sordide du centre de Buenos Aires.
Ainsi débute une époustouflante enquête sur Elena, être étrange, mi-femme mi-machine, qui produit des récits à l’infini. Grâce à ces derniers, Junior progresse dans la compréhension de l’histoire et du projet romanesque du grand écrivain argentin Macedonio Fernández.
Junior arpente une ville interlope et fantasmatique, à la recherche de l’ingénieur qui a conçu la machine, désormais prisonnière du Musée et gardée par Fuyita, un gangster coréen. Se tissent alors des liens, visibles ou non, entre le réel et la fiction, l’histoire et la littérature, les aventures recueillies par Junior et celles proférées par la machine : Mac Kensey reconstruira son cottage anglais en Patagonie pour vivre suspendu aux ondes de la BBC, la fille du Majestic, danseuse à Buenos Aires, sombrera dans la drogue, l’alcool et sa passion pour Fuyita…

Hanté par l’interprétation de l’Histoire considérée comme une énigme, Junior s’attache à en dénouer les fils et à en comprendre le sens à travers une mosaïque de récits tous plus passionnants les uns que les autres. Le Gaucho invisible, la femme suicidée, la petite fille rousse, ou la jeune fille muette côtoient Perón et Evita, Richter et Lugones, Macedonio Fernández et Elena de Obieta…
Comme dans Respiration artificielle et Argent brûlé, Ricardo Piglia utilise dans la Ville absente la trame policière pour explorer l’histoire et la littérature argentine de Roberto Arlt à Jorge Luis Borges.

La Ville absente est traduit pour la première fois en français.


paraitra le 3/09/2009

Commentaires

la machine à traduire de Ricardo Piglia par Antonio Werli le Samedi 31/10/2009 à 12:59

Bonjour,

A propos de la Ville absente, je me permets de vous signaler un article publié sur le Fric-Frac Club, "La machine à traduire de Ricardo Piglia". Il est suivi d'un entretien avec la traducteur François-Michel Durazzo.

Salutations.


Re: la machine à traduire de Ricardo Piglia par larouge le Samedi 31/10/2009 à 17:15

merci infiniment de me l'avoir signalé !! de nous l'avoir signalé puisque grâce à vos liens nous pourrons y aller directement

un abrazo

larouge





Archives par mois


liens amis