S'identifier - S'inscrire - Contact

L'état de veille où l'on se trouve

Par larouge • Fernandez Macedonio • Jeudi 25/06/2009 • 0 commentaires  • Lu 897 fois • Version imprimable

L'état de veille où l'on se trouve
de Macedonio Fernandez (Auteur), Christophe David (Traduction)





 


Poche: 272 pages
Editeur : Rivages (16 avril 2004)
Collection : Rivages poches

Il s'agit d'une méditation sur le rêve et la réalité. L'auteur y prend au sérieux la célèbre formule de Calderón : « La vie est un songe », et élabore la métaphysique idéaliste que celle-ci appelle. Si la vie est un songe, comment dès lors distinguer rêve et réalité ? Y a-t-il même encore lieu de le faire ? A partir d'une remarque de Hobbes (dont l'auteur imagine dans un chapitre particulièrement burlesque qu'il vient le consulter à Buenos Aires), à travers une critique de Kant (le livre contient un commentaire de quelques pages de La Critique de la raison pure intitulé : « Il est parfaitement légitime de dire du mal de Kant ») et de Schopenhauer (qui, tout comme Hobbes, rend visite à l'auteur avec qui il devise en buvant le maté), l'auteur donne sa réponse à la question métaphysique des rapports entre rêve et réalité qui est peut-être la question par excellence de la métaphysique.Du même auteur : Elena Bellemort (José Corti, 1990), Papiers de Nouveau venu et continuation du Rien (José Corti, 1992), Musée du roman de l'Eternelle (Gallimard, 1993), Cahiers de tout et de rien (José Corti, 1996), Adriana Buenos Aires (José Corti/Unesco, 1996).

Archives par mois


liens amis