S'identifier - S'inscrire - Contact

Journal d'une saison sans mémoire

Par larouge • Baron Supervielle Silvia • Jeudi 05/11/2009 • 2 commentaires  • Lu 1475 fois • Version imprimable

  • Currently 0/5

Note : 0/5 (0 note)

Journal d'une saison sans mémoire
de Silvia Baron Supervielle (Auteur)







 

Broché: 251 pages
Editeur : Editions Gallimard (15 octobre 2009)
Collection : Arcades



Ce nouveau livre de Silvia Baron Supervielle est à la fois un prolongement de son dernier ouvrage et un départ vers d'autres territoires. Le passage d'une langue à une autre, l'Argentine, la figure maternelle e la religion sont quelques-uns des thèmes creusés et approfondis par l'auteur de livre en livre. Mais ici, la poétesse et essayiste s'astreint à une contrainte formelle très forte, celle du journal, et surtout elle s'oblige à exclure de son champ d'écriture tout ce qui relève du passé. Cette contrainte de l'écriture au présent est bien plus qu'un jeu intellectuel ou un exercice de style, car elle pousse Silvia Baron Supervielle à s'interroger sur le rôle que joue le passé dans notre quotidien - donc dans notre présent - et dans toutes nos constructions mentales. Bannir le passé de toutes ses réflexions, observations et émotions permet à l'auteur d'avancer dans une sorte d'urgence du " maintenant " qui produit de très beaux moments d'écriture. Son travail littéraire, ses traductions, ses lectures de Gracq, Barthes, Borges (entre autres), ses voyages en Bretagne ou encore ses promenades dans Paris forment la grille de ce présent que l'auteur s'impose. La nature de Dieu, la volonté de se perdre pour vivre autrement et les blessures de l'amour sont d'autres questions abordées dans un texte souvent méditatif, toujours cohérent, sensible et émouvant. Journal d'une saison sans mémoire est un texte riche et dense, d'une grande poésie. Silvia Baron Supervielle poursuit ici son oeuvre avec beaucoup de bonheur.
 

Commentaires

Lien croisé par le Lundi 21/12/2009 à 16:08

victoria ocampo : " 13:33 En cherchant des informations sur silvia baron Supervielle (Supervielle était le cousin germain de sa grand mère), j'ai trouvé un site interessant sur les ecrivains argentins traduits en françaisc'est ici qu'il faut cliquer sur les noms et voir les résultats en bas de page."


Lien croisé par le Mercredi 02/06/2010 à 17:31

Victoria Ocampo - [Argentine] : "3 En cherchant des informations sur silvia baron Supervielle (Supervielle était le cousin germain de sa grand mère), j'ai trouvé un site interessant sur les ecrivains argentins traduits en françaisc'est iciil faut cliquer sur les noms et voir les résultats en bas de page."



Archives par mois


liens amis