S'identifier - S'inscrire - Contact

José Pablo Feinmann

Par larouge • Feinman Jose Pablo • Mercredi 24/06/2009 • 0 commentaires  • Lu 981 fois • Version imprimable




 
(Buenos Aires, 1943 — ). Professeur à l’université de Buenos Aires dans les années 70. Essayiste, romancier et auteur de nombreux scénarios, notamment pour des films de Eduardo de Gregorio, Roberto Denis, Juan Carlos Desanzo, Simón Feldman, Héctor Olivera, Nicolás Sarquís, Marcos Zurinaga. Placé sous le signe de l'étrange et de l'incompréhensible, Les Derniers jours de la victime (1979), est une fiction « borgésienne » mettant en scène un tueur à gages parti à la poursuite de son double. L'Armée des cendres (1986), décrit la chevauchée fantastique d'un détachement militaire dans la Patagonie du XIXe siècle et La Ballade d'Ismael Navarro (1990), est « un beau roman sur le terrible et mélancolique attrait que l'échec exerce sur une bonne partie de nos semblables ». (Bernard Daguerre).— Les Derniers jours de la victime (Ultimas dias de la vitima, 1979), roman, traduit de l'espagnol par Françoise Campo-Timal. [Paris], Éditions Albin Michel, « Spécial Policier », 1991, 240 p., épuisé — réédition : [Paris], L.G.F., « Le Livre de poche » n° 7608, 1993, 224 p., épuisé.— L’Armée des cendres (El ejército de ceniza, 1986), roman, traduit de l'espagnol par Hélène Visotsky. [Paris], Éditions Albin Michel, « Les Grandes traductions », 1992, 220 p., 19.10 € — réédition : [Paris], L.G.F., « Le Livre de poche » n° 13595, 1994, 192 p., épuisé.— La Balade d’Ismael Navarro (Ni el tiro del final, 1990), roman, traduit de l'espagnol par Isabelle Gugnon. [Paris], Éditions Albin Michel, « Les Grandes traductions », 1996, 320 p., 18.30 €.— Les Crimes de Van Gogh (Los crimenes de Van Gogh, 1994), roman, traduit de l'espagnol par Isabelle Gugnon. [Paris], Éditions Gallimard, « Série noire » n° 2533, 1999, 320 p., 7.65 €.FILMOGRAPHIE : Ultimos díaz de la víctima (1982), film d’Adolfo Aristarain, d’après le roman Les Derniers jours de la victime (1979), avec Federico Luppi, Soledad Silveyra, Ulises Dumont / nouvelle version sous le titre Matar es morir un poco - Two to tango (1988), film de Héctor Olivera.
Une vaste culture littéraire et cinématographique a permis à Feinmann, écrivain argentin, de produire une œuvre complexe autour de constructions très élaborées.
Né à Buenos Aires en 1943, José Pablo Feinmann y a enseigné la philosophie, avant de devenir l'un des écrivains et essayistes majeurs de son pays. Ses principaux romans ont été traduits en français : Les Derniers Jours de la victime (Le Livre de poche, 1993), L'Armée des cendres (Albin Michel, 1992), La Ballade d'Isabel Navarro (Albin Michel, 1996) et Les Crimes de Van Gogh (Gallimard, 1999). Il est également l'auteur de nombreux scénarios.
malheureusement on ne trouve presque plus ses livres.

Commentaires


Archives par mois


liens amis