S'identifier - S'inscrire - Contact

Griselda Gambaro

Par larouge • Gambaro Griselda • Jeudi 25/06/2009 • 0 commentaires  • Lu 1273 fois • Version imprimable




 
Griselda GAMBARO
(Buenos Aires, 1928 — ). Née dans une famille d'immigrés italiens, mariée au sculpteur Juan Carlos Distéfano, elle a vécu en Europe (Italie, Espagne). Auteur dramatique de premier plan, conteuse et romancière.Françoise Thanas a traduit plusieurs pièces : Les Murs (Las paredes, 1965), Les Siamois (Los siameses, 1967), Le Voyage à Bahia Blanca (El viaje a Bahia Blanca, 1975), Le Prénom (El nombre, 1976), La Malasange (La malasangre, 1982).— À la campagne (El campo, 1967), théâtre, dans Théâtre latino-américain contemporain. [Arles], Éditions Actes Sud-Papiers, 1998, 672 p., 28.81 €.— Gagner sa mort (Ganarse la muerte, 1971), traduit de l'espagnol par Laure Bataillon. [Paris], Éditions Des Femmes, 1976, 212 p., épuisé.— Rien à voir avec une autre histoire (Nada que ver con otra historia, 1972), traduit de l'espagnol par Laure Bataillon et Isabelle Dessommes. [Paris], Éditions Le Seuil, « Point Virgules » n° 52, 1987, 4.95 €.— Dieu ne nous veut pas content (Dios no nos quieres contentos, 1979), roman, traduit de l'espagnol par Françoise Rosset. [Paris], Éditions Gallimard, « Du monde entier », 1983, 243 p., 12.50 €.— Dévêtir celle qui est nue (El despojamiento, 1985), théâtre, traduit de l'espagnol par André Camp. [Paris], L’Avant-Scène Théâtre, n° 809, 1987, 5.34 €.

Archives par mois


liens amis