S'identifier - S'inscrire - Contact

Gerardo Mario Goloboff

Par larouge • Goloboff Gerardo Mario • Lundi 29/06/2009 • 0 commentaires  • Lu 1428 fois • Version imprimable








 
(Carlos Casares, 1939 — ). Poète, fondateur du groupe « Poesia La Plata » et de la « Cooperativa Editorial “Hoy en la Cultura” », membre du comité de rédaction de El escarabajo de oro (1969-70), il crée et dirige la revue de fiction Nuevos Aires (1970-1974). Exilé en France en 1973, il a enseigné la littérature latino-américaine à l'université de Toulouse, collaboré à plusieurs ouvrages collectifs et publié des essais (Arlt, Borges, Cortázar) ainsi que de nombreux articles dans différentes revues européennes. Son premier roman, Des chevaux au fond des yeux (1976), qui évoque la situation conflictuelle d'une famille juive émigrée, écartelée entre l'amour de l'Argentine et l'attraction exercée par Israël, est un texte plein de force et de lyrisme, où les fragments syncopés de la mémoire, tels les chaos d'une histoire de l'errance, se heurtent avant de se mettre en place en un puzzle achevé. Dans le triptyque qui suit et qui fonde le village mythique d'Algarrobos : Chronique de la colombe (1984), La Luna que cae (1989) et El soñador de Smith (1990), le premier volet est un bref et dense récit de solitude : « On y découvre à travers l'autobiographie d'un enfant rêveur, la vie monotone d'un village de la province de Buenos Aires à la fois tableau de mœurs et exercice poétique, métaphore de la répression militaire et traduction des violences intérieures, obsessions et peurs mythiques de l'Argentine d'aujourd'hui. » (Françoise Campo-Timal, 1987).

Archives par mois


liens amis