S'identifier - S'inscrire - Contact

Famille d'artistes

Par larouge • Kostzer Kado • Mercredi 01/07/2009 • 0 commentaires  • Lu 1127 fois • Version imprimable

Famille d'artistes
de Kado Kostzer (Auteur), Alfredo Arias (Auteur)







 
Relié: 78 pages
Editeur : Actes Sud (18 juin 1992)
Collection : Actes Sud-Papiers

Une famille d’artistes vous invite à entrer dans sa maison, à vous y promener dans ses moindres recoins. La mère, le frère, les sœurs (et la bonne, Carmen) résistent aux assauts drolatiques de l’huissier philatéliste qui cherche à les expulser. Un jour la famille s’apprête à partir en voyage vers l’Eldorado des artistes. Le projet Famille d’artistes - et autres portraits est venu du désir d’offrir à la troupe du Théâtre des Treize Vents une carte blanche. Nous avons lu, réfléchi, nous nous sommes disputés, réconciliés, nous avons crié et ri (et bien sûr cela continue) pour en arriver à ce projet : transformer le théâtre en “la maison” d’une famille d’artistes. Le public y verra la pièce de Kado Kostzer et Alfredo Arias Famille d’artistes. Il se promènera aussi dans cette maison pour y voir chacun des membres de la famille dans “sa bulle” (sa chambre, la salle de bains, la cave…). Chacun vous y proposera “son” spectacle.L’ensemble vous fera connaître et aimer (du moins nous l’espérons) cette famille folle et attachante, un collectif extrêmement soudé de solitudes partagées.
Jean-Claude Fall


Argentine, Buenos Aires. Les émigrés européens sont arrivés, dans un passé pas très lointain, pour y chercher une vie meilleure. Ils l’ont trouvée. Quelques-uns ont fait aussi fortune, mais la richesse n’amène pas nécessairement le prestige. Par contre, l’art anoblit tout.

Etre artiste ! C’est le but des Finochietto. "Nous portons tous un artiste enfermé en nous-mêmes. Le libérer est le plus important", proclame Doña Emma, le chef de cette famille d’artistes.

Elle et ses cinq enfants ont libéré ces artistes prisonniers dans leur corps. Ils ont volé aussi bas que peut le faire une poule et néanmoins aussi haut que seul peut le faire un esprit.

Peu importe le fruit de leur habileté plastique, musicale ou scénique. L’intention de tout artiste est bonne et noble : pénétrer jusqu’à l’âme de l’homme. Et ils le font avec leur naïveté, leur folie, leur fantaisie… et surtout avec authenticité. Leur art est lancé comme une flèche qui brise leur cœur et qui produit un sourire tragique, une larme tendre, un rire plein de pitié, jamais d’indifférence.

Les Finochietto sont les derniers survivants d’une étrange race d’anges.

Archives par mois


liens amis