S'identifier - S'inscrire - Contact

Antonio Porchia

Par larouge • Porchia Antonio • Lundi 18/04/2011 • 0 commentaires  • Lu 1466 fois • Version imprimable

 


Antonio Porchia (13 novembre 1885 à Conflenti, Calabre, Italie - 9 novembre 1968 à Buenos Aires, Argentine) était un poète argentin. Il naquit en Italie, mais deux ans après la mort de son père (1900), il partit avec toute sa nombreuse famille en Argentine. Il écrivit un livre espagnol intitulé Voces ("Voix"), un livre d'aphorismes, qui a été traduit depuis en français (par Roger Caillois et Roger Munier), anglais et allemand. Très influent quoique l'auteur d'un unique recueil, Antonio Porchia est un auteur culte pour un grand nombre de personnages renommés de la littérature contemporaine parmi lesquels figurent André Breton, Jorge Luis Borges, Roberto Juarroz et Henry Miller. Quelques critiques ont mis en parallèle son travail avec le haïku japonais et ont mis au jour de nombreuses similitudes avec la pensée de certaines écoles de zen.


Bibliographie:

Voix (Voces, 1943), textes choisis, présentés et traduits par Roger Caillois, Éditions G. L. M., 1949, 50 p., épuisé - réédition avec un dessin de Michel Didier : Éditions Sables, 1989, 56 p., épuisé. 
Voix, suivi de Autres Voix (Voces ; Voces secunda serie), préface de Jorge Luis Borges, postface de Roberto Juarroz, traduit de l'espagnol par Roger Munier. [Paris], Éditions Fayard, " Documents spirituels " n° 16, 1978, XII-144 p. 
Voix inédites, traduit par Roger Munier. [Le Muy], Éditions Unes, 1986, bilingue, 32 p.
Voix abandonnées, édition de Laura Cerrato (de Juarroz), traduit par Fernand Verhesen, Éditions Unes, 1991, bilingue, 192 p. 
Voix, choix de textes, gravures de Christine Vielle, Éditions Artcodis, 1991, tirage limité, épuisé.
Voix et Autres voix, traduit et préfacé par Roger Caillois, illustrations de Javier Vilato, Éditions Fata Morgana, " Les Immémoriaux " n° 6, 1992, 72 p.
Voix, gravures de Philippe Favier, Les Francs bibliophiles, 1993, 64 p., tirage limité, épuisé.
Voix, suivi de Voix nouvelles, traduit par Pierre Nouilhan, Éditions Sables, 1996, 100 p.
 


visitez le site: http://www.antonio-porchia.net/

vous ne le regretterez pas


 

Archives par mois


liens amis