S'identifier - S'inscrire - Contact

à propos de "Une nuit avec Sabrina Love"

Par larouge • Mairal Pedro • Lundi 06/07/2009 • 0 commentaires  • Lu 937 fois • Version imprimable

Tango renversé
par Michel Faure
Les histoires de Pedro Mairal mettent en scène avec humanisme les joies et les tourments de l'Argentine d'aujourd'hui
Puceau et argentin, deux raisons pour Daniel d'être un peu nerveux. Le jeune garçon vit dans un trou perdu, Curuguazu, dans la province d'Entre Rios, ses parents sont morts, il travaille dans un élevage de poulets et la rivière est en crue: bref, sa vie est aussi déglinguée que l'est son pays. Sa télévision, appareil dont l'origine est douteuse et le branchement clandestin sur un câble porno, va lui changer la vie. Daniel a pour une fois tiré le bon numéro et gagne un concours pour passer une nuit avec Sabrina Love, l'hôtesse langoureuse de son programme favori. L'histoire commence alors, comme un émerveillement, un éveil de la vie, la fin d'une enfance, et elle est drôle, tendre, rocambolesque et juste.
Elle débute par un long périple à travers le nord du pays, où le jeune homme rencontre des dingues et des teigneux, des rigolards désespérés, des amoureux violents, un taxi fou furieux, des types aux normes de l'Argentine d'aujourd'hui. Il embarque dans des camionnettes, sur un radeau et dans ses rêves, avant de découvrir, enfin, Buenos Aires, et avec elle le sexe, qui le surprend un peu et l'amour, qui l'étonne tout à fait.
Daniel est le héros d'un premier roman réussi, Une nuit avec Sabrina Love. Son auteur est un jeune Argentin, Pedro Mairal, né à Buenos Aires en 1970, dont le talent et le plaisir d'écrire s'expriment aussi, à travers une grande variété de registres, dans un autre livre, Tôt ce matin, un recueil de nouvelles, joyeux désordre de rythmes, de sujets et de styles narratifs, toutes précises et justes. Elles décrivent les avanies, les joies et les tourments d'un peuple, les Argentins d'aujourd'hui, qui traversent avec humour et fatalisme les trahisons et les ambiguïtés du temps. Des souvenirs de voyages d'enfance, un couple adultère, un week-end en Uruguay, un gamin qui a survécu à un accident scolaire devenu sur le tard gourou new age, le rôle des souvenirs dans l'orgasme de quadragénaires suralimentés, «morses poussifs en direction du rivage»... Pedro Mairal est drôle et désillusionné. Il n'est jamais cruel ni cynique. Un écrivain humaniste, qui écrit droit des situations tordues, admirablement traduit par Françoise Prébois.
http://livres.lexpress.fr/

etant parfaitement d'accord avec cette présentation de "Une nuit avec Sabrina Love", je l'adopte aussi comme étant mon avis (je ne saurais jamais si bien l'écrire)

Archives par mois


liens amis