S'identifier - S'inscrire - Contact

à propos de "Remontée de'égout"

Par larouge • Sampayo Carlos • Lundi 20/07/2009 • 0 commentaires  • Lu 851 fois • Version imprimable

Remontée d'égout

(El Lado Salvaje de la Vida -1992)

Carlos Sampayo
SN 2541 -Gallimard - 1999

J'ai choisi le bouquin uniquement par référence à son auteur, Sampayo, mieux connu comme scénariste de BD. Et pas de n'importe quelles BD : Alack Sinner, Joe's Bar, et autres, toutes avec le génial dessinateur Muñoz.
Le graphisme de cette BD, assez révolutionnaire en son temps, illustrait bien l'ambiance du polar noir, et eut une influence énorme sur la génération de dessinateurs qui suivit et ce jusqu'aux USA, où Frank Miller (Sin City) en est l'héritier évident (ce qu'il avoue d'ailleurs).
En dehors du graphisme, le ton du récit , la construction du scénario, ainsi que les sujets abordés appartenaient directement au domaine du roman noir. Le tout résultant en une des rares BD des années 70 qui pouvait être qualifiée de noire tout en étant de haute qualité.

Voilà donc pourquoi j'ai choisi ce roman!

L'intrigue de celui-ci se déroule en Espagne, où Julio Antunes (avec s), un ingénieur civil boulimique originaire d'Amérique du Sud, est harcelé par des malfrats qui prétendent le connaître depuis belle lurette.
Sa maîtresse, Gloria, vient de rompre, pour mieux se consacrer à son mari handicapé moteur, riche et influent. Son chantier d'autoroute est bien avancé, mais Julio ne parvient plus à se concentrer sur son métier, et ses crises de boulimie le reprennent avec violence.
Après que deux policiers en uniforme sont abattus sous ses yeux et que l'hôtel de luxe dirigé par Gloria est la proie d'un incendie criminel, Julio sera finalement convaincu que les truands à ses tousses ne lui feront plus de cadeau et que sa vie est en danger. Il va essayer de réagir, mais est obligé de se terrer et a besoin désespérément d'aide.

Mises à part quelques scènes fulgurantes brillamment racontées, il me semble que Sampayo a malheureusement allongé inutilement l'intrigue, spécialement dans la première moitié du roman. La situation de départ est intéressante et le personnage de Julio, ni flic ni privé ni truand, aurait pu se développer de manière plus marquante au long de cette poursuite/thriller.
Le ton du récit ne se décide pas vraiment ce qui en rend les péripéties plus embrouillées que nécessaire, et le dénouement un peu trop vite expédié ne fera rien pour alléger cette impression.

C'est dommage, et nous attendons un autre roman du même auteur pour pouvoir émettre un jugement plus nuancé. Le présent ouvrage, Remontée d'égout, nous laisse sur notre ...faim, mais il reste lisible et distrayant.

EB (fev 2001)

(c) Copyright 2001 E.Borgers

source: http://www.geocities.com/polarnoir/livrescr6.html

Archives par mois


liens amis